Accueil

Bienvenue sur le site de la

13e édition du colloque international du RIPSYDEVE

« La psychologie du développement et de l'éducation pour le 21ème siècle :
nouveaux objets, espaces et temporalités »

du 27 au 29 mai 2020

Université de Lorraine - Site de Nancy

Université de Lorraine2LPN (EA 7489)

Nancy

Ville de Nancy

Appel à communication

Pré-appel à communication

Le RIPSYDEVE (Réseau Interuniversitaire de Psychologie du Développement et de l’Éducation) s’est progressivement constitué à partir des années 1990 à l’initiative d’enseignant.e.s-chercheur.e.s en psychologie du développement et de l’éducation de différentes universités françaises. Ce réseau, désormais international, inclut d’autres chercheur.e.s francophones (Belgique, Italie, Canada, Suisse, etc.). Il a pour objectifs d’organiser un colloque annuel, de proposer des écoles de formation aux chercheur.e.s et doctorant.e.s, d’élaborer des projets de recherche associant les chercheur.e.s du réseau afin de répondre à des appels à projets et d’atteindre une plus large audience.

Le colloque annuel est centré sur un thème spécifique au choix du laboratoire organisateur de la manifestation. Il vise à renforcer les liens entre les chercheur.e.s, à favoriser les débats et à promouvoir la spécificité de la recherche en psychologie du développement et de l’éducation. 

En continuité de la démarche initiée lors de la 12ème édition RIPSYDEVE à Bordeaux, la 13ème édition vise également à finaliser la structuration du réseau, à accroître la visibilité des travaux de la psychologie du développement et de l’éducation aux niveaux national et international et à inclure les professionnels dans cette démarche.

La 13ème édition du colloque international RIPSYDEVE, organisée par le Laboratoire Lorrain de Psychologie et Neurosciences (2LPN, EA 7489) de l’Université de Lorraine les 28 et 29 mai 2020, s’intitule : « La psychologie du développement et de l’éducation pour le 21ème siècle : nouveaux objets, espaces et temporalités ».

En effet, la psychologie du développement et de l’éducation est marquée par un élargissement de son champ de recherche et d’application. Cela soulève de nouveaux questionnements sur les plans épistémologique, théorique et méthodologique. Quel est l’impact des mutations sociétales sur le développement, les apprentissages et la socialisation des enfants, des adolescents et des adultes ? Quelle est l’influence des nouvelles technologies sur le développement et les apprentissages ? Comment les différents environnements (familiaux, scolaires, numériques, …) interagissent-ils avec le développement et les apprentissages des personnes typiques ou atypiques ? Quels modèles théoriques et quelles orientations épistémologiques permettent d’appréhender la complexité du développement et des apprentissages ? 

Les réponses à ces questions, et bien d’autres encore, sont au cœur du défi auquel se trouve confrontée aujourd’hui la psychologie du développement et de l’éducation. Ainsi, la thématique de cette édition a pour ambition de permettre aux chercheur.e.s et psychologues de dialoguer sur les modèles théoriques et les pratiques autour de quatre axes : 1° Apprentissages, développements typiques et atypiques ; 2° Cognition et émotion ; 3° Relations aux institutions et 4° Nouvelles technologies.

Apprentissages, développements typiques et atypiques

Notre compréhension des trajectoires développementales typiques et atypiques s’accroît considérablement et ces connaissances s’enrichissent mutuellement. Par le croisement des niveaux individuel, familial et sociétal, l’étude des parcours d’inclusion est au cœur des préoccupations actuelles. Cette approche stimule un large champ de recherche avec des techniques et des méthodes qui prennent en compte et tirent parti des particularités des sujets et des groupes. Avec une ouverture sur les apprentissages à tous les âges de la vie, les communications dans cet axe illustreront la fécondité des travaux émergents et susciteront de nombreuses pistes de réflexion à explorer et à exploiter.

Cognition et émotion

Les émotions ont longtemps été étudiées séparément de la cognition. En ce début du 21ème siècle, le constat de leur influence mutuelle est indéniable. Cette remise en question de la dichotomie entre la rationalité et les émotions pousse à des changements de perspectives afin de mieux comprendre leurs interrelations dans des contextes variés. L’objet de cet axe est de donner l’opportunité aux chercheur.e.s d’apporter des éléments théoriques et pratiques sur les processus cognitifs et émotionnels, d’explorer leurs liens, leur développement tout au long de la vie, et d’envisager les méthodologies et les outils innovants pour leur étude.

Nouvelles technologies

Les nouvelles technologies se sont immiscées dans tous les aspects de la vie quotidienne. Elles créent de nouvelles formes d’interactions, de nouvelles modalités d’apprentissage et de socialisation. Toutefois, les questions autour de leur efficacité et des dangers qu’elles peuvent engendrer restent scientifiquement et socialement vives. Les communications dans cet axe apporteront des éclairages scientifiques et des pistes de réflexion concernant leurs apports et les controverses qu’elles suscitent.

Relations aux institutions

Aujourd’hui le sujet en développement est l’objet de nombreux enjeux sociétaux, politiques, économiques, sociaux, familiaux, démographiques, juridiques, sanitaires… Ces enjeux, au cœur de la relation éducative, sont portés par les institutions qui sont aussi traversées par leurs propres finalités, mais aussi par les incertitudes quant aux réponses qu’elles peuvent apporter, notamment en raison des changements rapides qui les caractérisent. Cet axe invite à interroger la construction de nos savoirs sur le sujet en développement dans un tel contexte.

Personnes connectées : 1